Lead Generation

[Checklist Ultime] Cold emailing ? Comment surbooster votre taux d'ouverture ?

Voici une jolie checklist technique pour surbooster votre taux d'ouverture et éviter que vos emails arrivent en Spam !

Benjamin Gabay
4/2/20

 Voici la checklist "technique" que nous utilisons pour faire du cold emailing dans de bonnes conditions ! N'hésitez pas à nous faire des feedbacks !

 

1. Evaluer vos forces et vos faiblesses

 

 

Il faut commencer par vérifier "l'indésirabilité" de vos messages.

Mail Tester est parfait pour cela. L'outil vous indique si vous êtes correctement authentifié (SPF + DKIM + DMARC), si vous êtes blacklisté ou si le contenu que vous vous apprêtez à envoyer est susceptible d'être considéré comme du SPAM.

=> Mail tester

 

2. Inscription SPF 

 

Le SPF (Sender Policy Framework) est un mécanisme d'authentification de l'émetteur. Le SPF protège du SPAM en s'assurant que le serveur émetteur à bien le droit d'envoyer un email.

Le SPF est une petite entrée TXT qu'il faut insérer dans la zone DNS de votre hébergement. Elle ressemble à ceci :

mypersonaldomain.ovh IN TXT "v=spf1 include:mx.ovh.com ~all"

Plus d'informations sur le site d'OVH.

 

3. Inscription DKIM

 

Le (DomainKeys Identified Mail) va de pair avec le SPF. C'est un mécanisme d'authentification de cryptage du nom de domaine de l'émetteur. C'est un mécanisme fiable de protection contre le SPAM et le hameçonnage.

DKIM permet d’ajouter une signature à l’en-tête (là où se trouvent toutes les caractéristiques du message) de chaque message envoyé. Cette signature est unique à votre domaine et fournit par votre hébergeur.

Voici une générateur de clé que vous pouvez utiliser pour obtenir une clé privée : http://dkimcore.org/tools/keys.html

Il s'agit également d'une entrée TXT à entrer dans votre zone DNS.

Plus d'informations sur la documentation Mailjet

 

4. Avoir un Whois public

 

Une baisse de délivrabilité est constatée lorsque les WHOIS sont privés. Le Whois permet d'obtenir des informations (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone) sur un nom de domaine.

Plus d'informations sur la documentation Mailjet

 

5. Mise en place d'un reverse DNS

 

Un reverse DNS permet de retrouver un nom de domaine à partir d'une IP. Elle est importante car les spammeurs utilisent des adresses IP invalides qui ne correspondent pas au nom de domaine. Lors de la réception d'un email, le reverse DNS lookup vérifie que l'IP du message est associé au bon nom de domaine. Si ce n'est pas le cas, le message est bloqué.

La documentation OVH

 

6. Utiliser du contenu personnalisé !

 

Utiliser des variables personnalisées et dynamiques est un MUST. Cela permet non seulement d'éviter que le mail soit considéré comme un mail unique envoyé à des centaines de contacts, mais cela permet AUSSI d'avoir un discours extrêmement percutant avec un prospect.

N'hésitez donc pas à utiliser un grand nombre de variables : prénom, nom, nom de l'entreprise etc.

Pro tip : écrivez une phrase ou deux uniques que vous insérez en variable dans votre email. Cette phrase sera le marqueur de la non automatisation de vos emails. Après tout, mettre un peu d'humain dans vos emails ne peut que booster votre taux d'ouverture et de réponse ;)

 

7. Nettoyer sa base de données d'emails

 

Limitez les hard bounces (lorsque l'Email n'arrive pas à destination : adresse invalide, expirée etc.) en nettoyant votre base de données. Cela se fait très simplement. Pour cela vous pouvez tous simplement utiliser le service de NeverBounce.

 

8. Evitez les mots spamants

 

Utilisez mail-tester afin de passer votre mail au filtre de Spam Assassin. Il vous indiquera la probabilité que votre email soit considéré comme du spam. Certains mots doivent absolument être évités. En voici une liste.

 

9. Vérifiez la réputation de votre IP d'envoi

 

2 choses sont possibles :

  • Vérifier que vos taux d'ouvertures et de clics ne chutent pas. Cela vous donnera déjà une bonne idée de la manière dont vos emails sont reçus.
  • Avoir une mesure plus objective de votre réputation en utilisant des services comme Sender Score qui évalue votre calcule votre réputation de 0 à 100.


10. Présence d'un lien de désabonnement

 

C'est discutable.. et contre intuitif d'ajouter un lien de désabonnement alors qu'il s'agit de Cold Emailing. Mais nous pensons qu'il s'agit non seulement d'une pratique éthique, mais également d'une pratique vivement conseillée. Imaginez-vous recevoir 5 emails d'un même expéditeur sans pouvoir vous désabonner ? Les risques d'être mis en spam peuvent être vraiment importants.

Si vous êtes cependant certain que votre mail est rédigé de façon à ce que l'automatisation soit indétectable, la présence d'un lien de désabonnement peut être optionnel. Nous attirons cependant votre attention qu'une telle pratique n'est pas conforme avec les recommandations de la CNIL et que Germinal ne recommande pas cette pratique.

 

11. Envoyez vos emails à partir d'un nom de domaine différent

 

N'hésitez pas à envoyer les mails à partir d'un autre nom de domaine (il peut être légèrement différent). Cela permet de préserver la réputation de votre domaine principal. Lorsque vous commencerez à shooter les emails, allez-y progressivement. Une trentaine d'emails par jour pour atteindre un maximum de 80 à 100 au total par adresse mail. 

 

12. Ne pas envoyer d'email avec un compte perso

 

Ne pas utiliser de compte @gmail / @orange etc...

13. Les metrics

Votre taux d'ouverture doit être supérieur à 35% (ce qui correspond à la limite basse d'ouverture sur une séquence de 3 emails). Visez plutôt 55 à 60% en moyenne !